Histoire de façades à Beauvais ...

 

Certes, de nombreuses maisons à Beauvais(Oise) possèdent des éléments décoratifs GREBER ou BOULENGER, mais deux seules sont entièrement couvertes de grès vernissé : la maison GREBER, rue de Calais, et la façade notre maison d'hôtes dans le quartier Voisinlieu (Beauvais), la charcuterie GREBER

 

quelques facades carrelées .... (voir)



Une énigme à résoudre...

La maison serait de la fin 18ème mais la charcuterie existerait depuis 1883. Des cartes postales de 1899, 1904 (lors de la construction de la cité SIMON, sur le trottoir d'en face), montrent une boutique pas encore couverte de céramique. Le carrelage aurait été posé aux alentours de 1910. Il serait donc contemporain de celui de l'atelier Greber, rue de Calais.

 

Une énigme qui mériterait une enquête : qu'est-ce-qui a amené le propriétaire de l'époque à demander au maitre d'œuvre de faire appel au célèbre céramiste beauvaisien pour carreler la façade de cette charcuterie ? Qui pouvait-être le propriétaire à l'époque, capable de s'offrir une si jolie réalisation ?

 

Le commerce est  fermé depuis 1992.

 

Des marchands épiciers charcutiers de père en fille …

 

Joseph Ferdinand CARBONNIER, (1809- vers 1884) est  marchand épicier à Voisinlieu; Sa fille Ferdinande Françoise CARBONNIER (°1843- ??) elle aussi épicière à Voisinlieu épouse en 1863 Ambroise BOURGUIGNON (1841-1871, ouvrier maçon) . On retrouve leur fils Ambroise Ferdinand BOURGUIGNON épicier dit également employé de commerce à Voisinlieu (1893).  Clotilde BOURGUIGNON, (°1893 Allonne, -1984) , à la génération suivante, elle aussi habitante de Voisinlieu,)  épouse à Allonne en 1914 Léon Paul DUPONT (charcutier originaire de Laversines).

 

 Clotilde a très certainement hérité de la maison et/ou du commerce de sa grand-mère Ferdinande Francoise CARBONNIER car c'est elle qui vend la maison et le fond de commerce en 1932 à  Charles Théophile DONCOEUR (époux COPIN Yvonne) de Rouen. Ces derniers exercent quelque temps le métier d'épicier-charcutier. Le bail est revendu en 1940 à Mr PINCHON qui le céde en 1976 à la famille SAVOYE. Le commerce est  fermé depuis 1992.

 

La cour et la famille Pinchon, en 1950


Vers une nouvelle vie ...

 

L'ancienne charcuterie devient chambre d'hôtes en novembre 2018.

 

La vitrine de l'ancienne boutique est aussi depuis deux ans un lieu de petites expositions temporaires ; poupées anciennes, mail-art (par Sylvie Verdure), Tintin, des partitions 1900, les accordéons (de Michel FONTAINE) les aquarelles (par Clèpucine), les gravures (par Yannique FIHUE), de vieux appareils de cinéma (Gérard), l'expo "Terre et tissus", de Sylvie VERDURE.

 

Mention spéciale à celle qui a été plébiscitée par les enfants du quartier ;  "Crânons un peu" dans laquelle nous avons présenté une vingtaine de crânes d'animaux de différentes espèces. 

 

Sans oublier le pantin catalan de Jean Diego MEMBRIVE, El Pelele, les peintures de François BOURGEOIS, les jouets africains de Fido, les sculptures Huluberlus de Michelle DUVAL ... les grandes peintures acryliques de Clément MAY, et tout récemment les boucles d'oreilles en origami d'Aïcha LEDOUX. 

 

voir plus

 

 

 

juin 2020 : exposition aicha ledoux, boucles d'oreilles en origami